Les projets informatiques dont
les clients parlent avec plaisir

LE MODE CONSENTEMENT DE GOOGLE

L’utilisation incontournable d’Internet sur une multitude d’aspects de notre quotidien (personnel comme professionnel), ne nous permet plus d’ignorer les questions relatives au respect de notre vie privée. En effet, le nerf de la guerre sur le web, ce sont nos données de navigation, qui permettent aux annonceurs de cibler la publicité numérique. La difficulté, c’est de trouver un équilibre entre la protection des internautes contre les atteintes à leur vie privée, et la survie des sites web. Car ces derniers ont besoin de collecter des données concernant les utilisateurs, afin de pérenniser les revenus qui leur permettent de proposer le contenu gratuit qui façonne le web d’aujourd’hui et que nous utilisons abondamment. Ils ont également besoin de suivre les résultats de navigation sur leurs sites et d’analyser leurs campagnes digitales, afin de mesurer l’impact de celles-ci sur leurs ventes en ligne.
 
Le mode consentement de Google, lancé le 3 septembre 2020 en version bêta, vise à combler cet écart entre les intérêts des internautes et ceux des annonceurs. Il s’agit d’une API (Interface de programmation d’Application) permettant de tracker les données de façon anonyme. L’intérêt pour les publicitaires est de continuer à pouvoir analyser la fréquentation de leurs sites web, même lorsque les internautes refusent les cookies, tout en respectant leur vie privée et le RGPD.

Comment fonctionne le mode consentement de Google ?

 
Le principe du mode consentement de Google est de pouvoir continuer à analyser un certain niveau de données de navigation, quel que soit le refus (mitigé ou partiel) sur les cookies. Les balises et les scripts de Google sur votre site se comporteront en fonction de ce consentement.
Le comportement des balises et des cookies est ainsi ajusté par deux nouveaux paramètres de balises :
 
  • analytics_storage
  • ad_storage
 
analytics_storage contrôle le comportement des cookies statistiques sur votre site web. Il permet à Google Analytics d’ajuster sa collecte de données selon le choix du consentement de chaque internaute. Si ces derniers ne donnent pas leur consentement aux cookies statistiques, analytics_storage permettra à votre site web de recevoir, tout de même, les informations suivantes :
 
  • L’horodatage des visites
  • La version du navigateur de l’internaute
  • L’URL de provenance
 
ad_storage contrôle le comportement des cookies marketing sur votre site web. Si les internautes ne donnent pas leur consentement aux cookies marketing, ad_storage garantira que toutes les balises Google liées au marketing s'adaptent et n'utilisent pas de cookies. Ainsi, votre site web n’affichera pas de publicités ciblées, basées sur le suivi des données personnelles. Il pourra, en revanche, afficher des publicités contextuelles, basées sur des données anonymes de navigation.
Votre site web pourra toujours mesurer les conversions liées à vos campagnes digitales, mais au lieu de le faire au niveau d’un utilisateur individuel, il le fera à un niveau agrégé. Vous obtiendrez donc un aperçu des performances de votre site web, tout en respectant les RGPD, car vous n’utiliserez pas de données personnelles. Il faut noter que si un internaute modifie ultérieurement son état de consentement, les balises Google s’adapteront à cette modification. Les internautes sont, à ce jour, 90% à choisir l'acceptation des cookies... mais cette donnée sera sans doute amenée à évoluer dans le temps.
 
En ce qui concerne la gestion du bandeau cookies de votre site web, qui permet aux internautes d’exprimer leur consentement; IOcean recommande l’outil CookieFirst, qui donne la possibilité de personnaliser votre bandeau et de visualiser les statistiques de votre site en matière de consentement sous forme de graphique.