PROJETS INFORMATIQUES : COMMENT LES MENER À BIEN ?

Chez IOcean, notre conception d’un projet informatique va au-delà de l’aspect technologique. En effet, sa finalité n’est pas technique ; elle est avant tout humaine. Car ce sont vos collaborateurs, vos fournisseurs et, bien-sûr, vos clients, qui sont au bout de ce projet. Son objectif est de répondre à une problématique ou à un besoin qu’ils expriment.
 
C’est pour cela que nous souhaitons rendre, autant que possible, l’informatique accessible, profitable et compréhensible pour tous. Les projets informatiques que nous réalisons ne commencent pas par des lignes de code, mais par des rencontres et des échanges avec vous. Cette étape est indispensable pour déterminer les enjeux du projet, ce qu’on attend de lui, et à qui il est destiné.

Qu’est-ce qu’un projet informatique ?

 
Un projet informatique est un véritable événement au sein de votre entreprise. Il se démarque des tâches informatiques récurrentes et quotidiennes que vous réalisez. Il met en œuvre des ressources humaines et matérielles particulières, sur une période déterminée. 
 
Typiquement, lorsque l’on parle de digitalisation, ou de transformation digitale des entreprises, on fait référence, indirectement, à des projets informatiques. Il s’agit donc de projets qui doivent moderniser - ou du moins, apporter de la valeur ajoutée dans votre entreprise :
 
- Pour la rendre plus performante
 
- Pour lui donner les capacités d’innover sur son marché
 
- Pour agrandir votre domaine d’activité ou diversifier votre offre
 
- Pour améliorer votre communication interne et externe

Que doit permettre le projet ?

 
À quelle problématique, à quel besoin doit répondre ce projet ? Il faut déterminer les souhaits que l’on a sur le changement / la nouveauté que l’on souhaite réaliser. Les réponses à ces questions permettent de constituer un premier attendu sur le sujet ; qui sera, par la suite décliné en un cahier des charges déterminant les fonctionnalités à mettre en œuvre.
 
 

À qui est destiné le projet ?

 
Pour définir le besoin, il faut aussi répondre à cette question. Quelles sont les aptitudes, les habitudes et les attentes des utilisateurs finaux ? Dans quel cadre vont-ils utiliser cette nouvelle application ? Les réponses impacteront directement non seulement les fonctionnalités qui en découleront, mais aussi l’ergonomie et les spécificités du parcours utilisateur à prendre en compte.
 
 

Qui doit piloter le projet ?

 
Un projet fait nécessairement appel à des acteurs qui vont prendre part à la réalisation de celui-ci : on aura, notamment pour la conduite du projet, une maîtrise d’ouvrage, comme les chefs de projet. Ils sont accompagnés de développeurs, chargés de réaliser le projet sur la dimension technique.
 
Au-delà du pilotage, de multiples acteurs participent au projet : dès sa phase amont, il est, en particulier, important de faire participer les utilisateurs actuels et / ou futurs : en effet, ceux-ci doivent exprimer leurs attentes et modes de fonctionnement. Ces souhaits ne signifient pas forcément que les outils seront développés tels qu’ils l’expriment ; mais leur connaissance des éléments importants et des subtilités, ne seront, ainsi, pas oubliés dans la conception de l’application. De même, il sera intéressant aux différentes étapes du projet, de solliciter régulièrement ces utilisateurs, afin de s’assurer qu’on reste cohérent face à leurs attentes.
 
Cette implication offre enfin l’avantage de leur faire s’approprier le sujet ; élément fondamental à prendre en considération dans la conduite du changement. Dernière étape de leur participation au projet : les tests, qui permettent à tout le monde, de valider que le projet fonctionne correctement – en particulier sur la prise en compte des « cas limites » que ces utilisateurs connaissent bien.

Quand le projet doit-il être réalisé ?

 
S’il s’agit d’un produit destiné à être vendu, il est évidemment essentiel d’être en phase avec le timing du marché : votre projet ne doit pas arriver trop tôt (ou trop tard). Pas trop tôt, car s’il implique des technologies encore trop émergeantes et pas assez démocratisées, il ne rencontrera pas sa cible. De même s’il répond à un besoin trop anticipé, pas encore assez présent. Mais il ne doit pas arriver trop tard non plus, car il risque d’être en concurrence avec des solutions plus matures que lui.
 
De façon plus globale, vous avez des contraintes liées à votre activité qu’il est naturel de prendre en compte dans le calendrier que vous allez définir. Il semble évident qu’il vaut mieux éviter d’envoyer un cahier des charges juste avant les congés d’été, si on souhaite avoir l’outil prêt pour la rentrée. Il y aura forcément des allers-retours nécessaires… ce qui demande un peu de disponibilité des équipes. De même, les périodes de fin d’année constituent, en général, des moments où l’attention est souvent mobilisée sur d’autres thématiques que la mise en place d’un nouveau projet.
Étudiez donc ces saisonnalités, et, tout en étant ambitieux, car vous êtes impatient que le projet voit le jour, soyez réaliste dans vos attentes.
 
Par la suite, vous devrez bien définir le planning des différentes étapes de la réalisation du projet afin de savoir quelles actions doivent être priorisées ; et ce, d’autant plus, en cas de contrainte de temps ou de budget. Il est primordial d’inscrire votre projet dans une durée déterminée et de ne pas se laisser trop d’ouverture dans le temps, car le sujet risquerait de s’étioler, de perdre de sa pertinence, de se voir affecter des modifications ou des changements de direction avec avec le temps qui passe, voire de « passer à la trappe ». Vous avez besoin d’un timing précis à suivre, ce qui vous aide à mieux appréhender vos objectifs et vous permet de tenir l’avancement du projet jusqu’à son aboutissement. Cela influe enfin positivement sur la motivation de vos équipes et vous permet de garder tout le monde mobilisé.

Quels sont les différents types de projets informatiques ?

 
Comme nous l’avons évoqué précédemment, les objectifs de création de nouveaux produits, de digitalisation de l’activité, de refonte… ne manquent pas. Voici quelques exemples de projets courants que vous pouvez rencontrer :
 
- La création d’un logiciel métier sur-mesure, ou les applications web transverses
 
- Un tant soit peu réceptifs à l’écologie, vous pouvez avoir envie de créer un site-web éco-responsable
 
- Vous êtes peut-être confronté au besoin de développer une nouvelle infrastructure informatique
 
- L’implémentation d’une solution de gestion et de pilotage de votre activité, comme un ERP, peut vous faciliter la vie
 
- Le développement d’outils de communication, de type intranet ou extranet
 
- Un projet web, avec la création d’un site-web
 
- Cela peut aussi être un projet plus technique, nécessitant la transformation d’outils existants
 
- Face à des applications vieillissantes, il vous faut refondre vos outils, ou réaliser des migrations avec des technologies plus appropriées

Quelles sont les grandes étapes d’un projet informatique ?

 
Un projet informatique ne peut pas s’improviser. Comme nous l’avons vu, il implique une grande diversité d’acteurs, allant des chefs de projet aux développeurs, en passant par les responsables métiers et les utilisateurs, sans oublier les architectes, testeurs... La clé de la réussite, c’est de parvenir à ordonner les actions de chacun, en suivant les étapes incontournables à sa réalisation.
 
 

La préparation du projet en amont

 
C’est lors de cette étape que vous définissez les besoins auxquels le projet doit répondre. On parle alors d’étude d’opportunité. Vous devez ensuite vous assurer de la faisabilité de ce projet, en effectuant notamment un calcul prévisionnel de retour sur investissement, ou d’amélioration spécifique. Il vous faut vous assurer de l’intérêt de ce projet que vous aurez à défendre.
 
 

La définition du projet

 
Les objectifs et la finalité de votre projet sont étudiés à cette étape. C’est à ce stade que vous vous interrogez sur la structure hiérarchique des diverses tâches à accomplir pour réaliser votre projet. Il vous faut donc, à ce moment, réaliser un cahier des charges précis des attendus. Il est à noter que vous pouvez être accompagné par un prestataire sur cette étape, qui est parfois complexe, politique et chronophage.
 
 

Le plan d’exécution

 
Il s’agit de définir sous quels délais votre projet doit être réalisé. Vous déterminez également quelles compétences et ressources, humaines et matérielles, seront impliquées. Selon votre structure, vous décidez ici si le projet se fera avec des équipes internes ou s’il sera sous-traité.
 
 

Réalisation, suivi et pilotage du projet

 
Une fois que l’exécution du projet a démarré, vous effectuez un suivi, notamment à travers des comités de pilotages réguliers, selon les recommandations de la méthode agile. Ils permettent de faire un point sur la bonne avancée du projet, entre chaque livrable. Vous pouvez ainsi savoir si un recadrage de l’organisation est nécessaire, si des évolutions sont d’ores et déjà, à revoir dans les fonctionnalités ou si chaque étape est respectée et si le projet respecte les délais prédéfinis.
 
Pensez ici à avoir différents types de réunions de travail, permettant de réunir les divers acteurs ; sans oublier les sous-traitants externes avec lesquels vous travaillez.
 
 

La phase de test

 
Cette étape doit inclure des phases de tests, lors desquelles vous devez tester le projet, par vos techniciens mais aussi par vos utilisateurs. En effet, ils vont pouvoir valider que le projet correspond bien aux attentes, avant son déploiement.

Pourquoi confier son projet informatique à des experts ?

Le principal facteur clé de succès d’un projet réside dans le fait d’identifier le bon besoin, de le fournir aux bons utilisateurs et d’y parvenir au bon moment. L’équation n’est pas évidente.

La garantie d’un projet informatique cohérent

 
Nous pouvons vous guider à travers ces interrogations, vous aider à déterminer vos besoins et les solutions adéquates pour y répondre. En notre qualité d’Assistant à Maîtrise d’Ouvrage (Amoa), nous pouvons notamment rédiger le cahier des charges qui exprime vos demandes et les spécifications du projet.

L’expérience de nos développeurs

 
Un projet informatique est également un projet complexe et difficile à maîtriser, du fait de sa nature intangible. Par exemple, un logiciel est le résultat de l’écriture d’un code source par des développeurs. Au sein de cette écriture, il y a une certaine part d’interprétation des exigences du client. Cette interprétation est constituée de la connaissance métier et de l’expérience chef de projet et des développeurs, ainsi que de leurs compétences techniques. 
 
Cette expérience leur permet de connaître un grand nombre de cas d’utilisation possibles pour un logiciel, ainsi que les multiples manières de répondre à ces cas d’utilisation. C’est d’ailleurs parce qu’il y a de nombreux cas d’usage d’un outil informatique, qu’autant de tests peuvent être réalisés pour s’assurer de son bon fonctionnement. L’expert sait déterminer quels sont les tests les plus importants à effectuer en fonction du projet.
 
 
Nous sommes à votre écoute pour analyser vos besoins et bâtir avec vous vos futurs projets !